A la une

Georges-Edouard Thorin (DG LillyBelle) : « Nous aspirons à donner du bonheur à tous les participants à notre projet »

Le forum Africa Telecom People 2016, se tiendra les 6 et 7 octobre 2016 à Abidjan. Une cinquantaine d’exposants  et 5 000 participants sont attendus parmi lesquels LillyBelle. L’entreprise française a des filiales en Afrique, notamment en Côte d’Ivoire et croit au dynamisme du continent. C’est pourquoi elle veut profiter de la plateforme de networking et de partage d’expérience qu’est Africa Telecom People pour renforcer son positionnement en Afrique francophone. Son directeur général, Goerges-Edouard Thorin nous a accordé une interview…

 

  • Présentez-nous LillyBelle ?

Lillybelle est une équipe d’experts regroupés autour d’un projet : améliorer la communication entre les hommes et offrir un accès optimal aux réseaux de télécommunications au plus grand nombre.

Lillybelle propose des solutions de bout en bout pour la mesure, l’analyse et l’amélioration de la Qualité de Service sur les réseaux cellulaires en intervenant sur tous les paramètres qui vont améliorer la satisfaction des consommateurs : la performance du réseau et des mobiles, la justesse de la facturation, l’efficacité des services clients, la sécurisation des données et de la santé de la population.

Nous travaillons en France et en Afrique avec tous les opérateurs, les régulateurs et les constructeurs de réseau qui mettent la Qualité de Service et l’amélioration de la communication au centre de leur préoccupation.

 

  • Récemment vos équipes sont intervenues au Gabon. Quel a été leur apport ?

Avec nos partenaires G Tech et Living Object, nous avons fourni, il y a un peu plus d’un an, une plateforme logicielle permettant au régulateur du Gabon de cartographier de manière continue la Qualité de Service offerte par tous les opérateurs gabonais à leurs abonnés. Cette plateforme récupère les données à l’intérieur du réseau et les interprète pour en sortir des indicateurs clés qui sont mis à disposition des équipes de l’ARCEP mais qui peuvent aussi être communiquées aux consommateurs.

Cette solution garantit à l’Arcep des informations complètes et incontestables sur l’état de disponibilité des réseaux de téléphonie mobile, 24h/24 et 7 jours/7 et permet donc au régulateur de mieux communiquer avec les opérateurs en identifiant les points d’amélioration sur leur réseau.

 

  • Abidjan abrite du 6 au 7 octobre le forum Africa Telecom People avec pour thème principal l’internet des objets. Pourquoi avoir décidé de participer à l’évènement ?

Lillybelle est fier d’être devenue, au fil du temps, une entreprise Ivoirienne et même Africaine. Nous considérons que la valeur créée par nos activités en Côte d’Ivoire et en Afrique en générale, doit rester sur le continent: les emplois, les marges, les investissements… Tout ceci doit contribuer à la croissance des pays qui nous accueillent et nous permettent de grandir.

Nous avons ouvert une filiale à Abidjan en 2015 et en quelques mois, cette filiale a dépassé tous les objectifs, déjà ambitieux, que l’on s’était fixés. La filiale nous permet de rayonner dans toute la sous région.

Il était donc normal de participer au salon ATP afin de continuer à construire notre image de société Ivoirienne et de montrer que nous ne sommes là ni par hasard, ni par opportunité mais que cela fait parti de notre projet d’entreprise.

 

  • Quels sont vos projets d’avenir en Afrique ?

Aujourd’hui, une entreprise a un rôle qui doit aller bien au delà du chiffre d’affaire ou de la marge d’exploitation. Une entreprise doit avoir un projet de vie et de développement équilibré et en phase avec ce qu’en attende ses collaborateurs, ses clients, ses fournisseurs, ses actionnaires.

Chez Lillybelle, que ce soit en France ou en Afrique, nous aspirons à donner du bonheur à tous les participants à notre projet et nous souhaitons donner du sens à tout ce que nous faisons.

Nos projets sont donc de :

  • Contribuer à notre échelle au développement du continent Africain
  • Contribuer au bien être des populations en améliorant la communication entre les gens et en facilitant la transmission et le partage de l’information et du savoir,
  • Favoriser le savoir être, la créativité et l’autonomie.|
Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire